COMMUNIQUE DU MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES RELATIF AU DOSSIER AGRO-BUSINESS

Du 20 au 25 février 2017, sur instruction du Conseil des Ministres, le Comité de Veille sur le secteur de l’agrobusiness a réalisé l’opération de recensement des souscripteurs dans les quarante-sept (47) sites à l’intérieur du pays et les dix (10) d’Abidjan.

Chaque souscripteur devrait apporter les preuves de sa créance en fournissant les contrats souscrits et les reçus de paiement du capital initial investi.

De manière générale, il convient de relever le réel engouement que cette opération a suscité au niveau des souscripteurs grâce à la collaboration de leurs principaux représentants et de certains promoteurs diligents, malgré quelques difficultés rencontrées le premier jour de l’enrôlement.

Sur la base des données provisoires actuellement disponibles, le nombre total de souscriptions recensées à Abidjan s’élève à 52 081 contrats et à l’intérieur du pays à 13 125 contrats, soit un total de 65 206 contrats (et non de souscripteurs) pour un montant global de 103 738 802 076 FCFA bruts (comprenant des RSI et des remboursements déjà effectués).

Selon le rapport du Groupe de Travail, le phénomène touche au moins 36 699 personnes (et contrats) pour un montant estimé à 66 milliards FCFA correspondant au capital investi par les souscripteurs des 27 sociétés identifiées au 06 janvier 2017.

Les données du recensement sont en cours de traitement en vue de déterminer le nombre exact de souscripteurs (personnes physiques ou morales) concernés par l’opération de remboursement ainsi que le montant exact du capital investi non encore remboursé (contrats en cours de validité).

Par ailleurs, l’analyse de certains dossiers déjà traités laissent apparaître que les écarts constatés s’expliquent essentiellement par :

- le recensement effectué sur la base des contrats et non des souscripteurs, un souscripteur pouvant produire deux (2) à trois (3) contrats au moins ;

- l’apparition de nouvelles sociétés d’agro-business non identifiées lors de la phase préliminaire.

Après donc cette première évaluation globale et un inventaire des contrats souscrits, le Comité de Veille s’attèle à affiner les données afin de disposer d’informations pertinentes et satisfaisantes, après le recoupement avec les autres sources d’informations identifiées (listes obtenues à partir de données fournies par les banques, celles recueillies par la police économique sur la base des matériels saisis, et celles élaborées par les représentants des souscripteurs organisés sous forme de groupement).

Etant donné le volume des contrats reçus et de l’importance cruciale de disposer de listes fiables, le Comité de Veille a proposé au Gouvernement la date du 15 mars 2017 pour procéder au remboursement du capital initial investi par chaque souscripteur selon les ressources disponibles sur les comptes bancaires des sociétés d’agrobusiness.

 

ADAMA KONE

MINISTRE DE L'ECONOMIE

ET DES FINANCES

 

Souscrire à la revue Le Trésorier

 

Facebook Like Box